repair+agriculture+responsable+nouvelle+caledonie+AR+certification+label+certification+produits+locaux+environnement+fertilisation+aqualone

La gestion des sols et la fertilisation des cultures est un des axes d’accompagnement de REPAIR auprès des agriculteurs. En effet, c’est un point clé de la production:

  • Beaucoup de maladies et d’attaques de ravageurs (notamment les piqueurs-suceurs) sont favorisées par des carences ou des excès de nourriture. Par exemple, trop d’azote favorise les attaques de pucerons.
  • Certaines carences à des stades clés du développement de la plante auront un impact significatif sur le rendement et la qualité des fruits. Par exemple, une carence en potasse pendant la phase de grossissement des fruits sur concombre entrainera un fruit mal rempli au niveau de l’attache.
  • Le poste de dépense pour les engrais est un poste important. Raisonner ses apports, c’est limiter son coût de production.
  • Les engrais de synthèse sont facilement lessivables, notamment pour l’azote. C’est une perte brute pour l’agriculteur et c’est risquer de polluer la ressource en eau.
  • Selon leur forme (chlorures notamment), les engrais de synthèse ont un impact négatif sur la vie du sol et surtout sur les champignons. Limiter leur application c’est donc préserver ces alliés indispensables!

Pour toutes ces raisons, et plus encore,  il est nécessaire de raisonner sa fertilisation pour apporter ce dont la plante à besoin, au bon moment et en tenant compte des réserves du sol.

terre+repair+agriculture+responsable+nouvelle+caledonie+AR+certification+label+certification+produits+locaux+environnement+fertilisation+calcium+potassium+azote+phosphore
terre+repair+agriculture+responsable+nouvelle+caledonie+AR+certification+label+certification+produits+locaux+environnement+fertilisation+calcium+potassium+azote+phosphore

C’est pourquoi, afin d’améliorer ses conseils auprès des producteurs, REPAIR s’est équipé de 2 nouveaux outils: le photomètre PF-3 de MACHEREY-NAGEL et le ionomètre Ca de LAQUATWIN.

Le premier permet de mesurer l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) et le second mesure le calcium (Ca). Ces 4 éléments sont ceux qui sont absorbés par les plantes en plus grandes quantités. Les 2 formes d’azote assimilées par les plantes sont mesurées: les nitrates et l’ammonium.

Après avoir fait une solution de sol en mélangeant de l’eau distillée au sol qui aura été préalablement séché et tamisé à 2 mm, on ajoute le réactif correspondant à l’élément à quantifier. On insère ensuite la fiole contenant le mélange dans le photomètre, qui en fonction de la coloration qu’aura prit la solution, nous donnera un résultat en mg/l.

Pour le ionomètre pas besoin de réactif, la solution de sol est directement appliquée sur la tête de lecture et le résultat est instantané et en ppm (partie par million).

Le jus de feuille peut également être analysé par ces appareils. Néanmoins, l’interprétation de ces résultats est plus délicate que pour la solution de sol car il y a pour l’instant peu de références.

Adhérents producteurs, n’hésitez pas à appeler les conseillers pour des analyses sur vos parcelles et vos cultures!